Le zinc, un allié de la réussite

L’hiver rigoureux fait place au printemps. Les jours s’allongent le soleil est plus intense et la neige fond. L’impatience de reprendre les randonnées, l’entraînement et les compétitions ou tout simplement le retour au pâturage gagne l’esprit de tout cavalier et propriétaire de chevaux. Cependant, une période de transition est essentielle tant ou niveau de la reprise du travail de notre partenaire équin, que l’a justement graduel de sa ratio n selon son état corporel, l’intensité de ses activités ou son entrée ou pâturage. Cette phase doit être réalisée avec succès. Bien que plusieurs nutriments puissent être pris en considération, la contribution du zinc retiendra ici notre attention.


Son importance :

Le zinc (Zn) est un micronutriment requis en petite quantité par l’organisme: on parle ici d’environ 40 mg/kg de matière sèche dans la ration (N RC 2007). Par contre, ses actions dans le métabolisme du cheval sont multiples et vitales. Son rôle revêt une grande importance dons les performances de nos athlètes. Il intervient dons le métabolisme des glucides, des lipides et des protéines, dons le système immunitaire et ou sein de plusieurs systèmes enzymatiques et hormonaux. On lui reconnaît des actions bénéfiques au niveau de la résistance aux maladies, de la fertilité, des muscles, de l’appétit, des articulations et de l’ossification ainsi que de l’intégrité des téguments tels que la peau, le poil et les sabots.


Pour les promenades estivales ou la nouvelle saison de compétition, le cavalier doit miser sur la qualité des sabots.


Le sabot, excellent indicateur de la santé globale

Le sabot renferme de nombreux mécanismes complexes qui travaillent ensemble pour supporter le poids du cheval.


Sa structure doit être saine et forte puisqu’ il accomplit des tours de force. Sa surface d’appui, relativement petite, est extraordinairement utilisée avec grâce et puissance pour les déplacements du cheval.


Sa paroi est essentiellement constituée (à 93 %) d ‘ une protéine structurale identique à celle contenue dans les ongles des humains : la kératine. Elle assure à la fois

force et flexibilité. Les bienfaits d ‘un supplément de zinc pour la croissance et l’intégrité des tissus du sabot reposent sur son rôle dans le processus de la kératinisation. Des compléments en biotine, acides gras essentiels (graines de lin), méthionine et outres minéraux (cuivre, manganèse) sont aussi à considérer.


Tout désordre digestif peut avoir des conséquences négatives sur les pieds du cheval. Les changements d’alimentation doivent être réalisés graduellement, que ce soit l’augmentation des concentrés pour faire face aux besoin s énergétique s élevés des entraînements ou la transition d’une alimentation à base de foin sec vers celle d ‘un jeune pâturage. L’activité microbienne de l’intestin du cheva l, où les fourrages sont digérés, supporte mal les modifications souda in es. L’équilibre global de la ration en fibres, protéines, énergie, minéraux et vitamines est essentiel.


Les problèmes de sabots haussent l’incidence des boiteries et l’inconfort qui en résulte, ce qui pénalise les per formances du cheval. Les corrections alimentaires conduisent bien souvent à de meilleurs pieds mais les résultats ne sont pas immédiats. Une période de six à douze mois est nécessaire pour constater visuellement l’amélioration.


Peau et pelage… un reflet qui vaut mille mots

Avec l’arrivée du printemps, survient la période de la mue. Cette chute du manteau d’hiver et la formation du nouveau pelage sont conditionnées par la durée de la luminosité du jour [photopériode) et non le changement de température. Choque poil en lui-même est composé de kératine, tout comme le sabot. Un apport adéquat en zinc est bénéfique à la fois pour la structure du po il et l’intégrité de la peau. Les acides aminés soufrés, les acides gras Oméga 3 et le cuivre sont aussi de bons alliés. S’ il y a carence en zinc, la peau est plus sensible aux irritations et aux infections, la repousse des poils est ralentie et le pelage devient terne, les poils sont cassants et secs. Une alimentation équilibrée se reflète sur la qualité du pelage et de la peau.


Un apport adéquat

Au-delà des aliments du cheval, les apports additionnels sont principalement sous forme d’oxyde et de sul fa te. Les athlètes équins de niveaux supérieurs peuvent bénéficier d’une source de zinc organique plus stable et d’absorption optimale. Des études démontrent l’impact positif d’un supplément de zinc organique sur les sabots.


Tout excès est à éviter. Les formes inorganiques de minéraux Interfèrent avec l’absorption de certains autres. Par exemple le ratio cuivre : zinc doit être considéré car ces oligoéléments entre en concurrence pour les mêmes mécanismes de transport. L’excès de zinc s’exprime alors par une carence secondaire en cuivre.


En résumé, une alimentation à base de fourrages de qualité, supplémentée adéquatement et adaptée progressivement à l’activité du cheval, lui permet d’être à l’a ise sur ses pi eds et se reflète sur la qualité de sa peau et de son pelage. Il n’y a pas de secret.. . un cheval à l’allure soignée accroche l’oeil, exprime la santé ainsi que le succès de cette période de transition et des performances à venir. C’est donc une fierté pour tout bon cavalier!


Nature Belisle

196, Chemin des Patriotes

St-Mathias-sur-Richelieu, Québec CANADA J3L 3S3

Tél.: 450-658-8733

Sans frais: 1 800 361-7082

comptoirsnature@belisle.net